OUTREMER

« ... En utilisant des documents photographiques comme point d’appui, Godin décide d’emprunter des chemins de traverse. Il décompose le sujet pour le restructurer, en effaçant toute imagerie au profit d’une mise en espace plus informelle. Loin des exotismes et des « bretonneries » en tous genres, « il ressuscite la légende des anges de la mer, venus d’ici ou d’ailleurs et qui, fixés à jamais dans l’âpreté et l’austérité du quotidien, ramènent inexorablement les vivants à la mélancolie de leur destin. A travers une vision dynamique et transcendée de la réalité, ces tableaux sont une méditation sur la fuite du temps, sur l’histoire des hommes et celle d’une mémoire oubliée ». Parfois inspirées par la dynamique du mouvement version Muibridge ou Daguerre, ces compositions tendance « pop-art » basculent dans une abstraction qui vient brouiller l’identification du sujet. Alimentées par une matière granuleuse et un chromatisme où l’éclat de la couleur se mêle aux contrastes des noirs et des blancs, ces toiles représentent une nouvelle évolution dans le parcours du peintre qui nous embarque dans le labyrinthe des formes et nous invite à en percer le mystère. La série « Outremer » est un hommage aux travailleurs de la mer. Á l’heure où les ports de pêche ferment les uns après les autres, l’artiste nous donne à voir une image vibrante, dont le sens et la portée témoignent d’une volonté de définir la peinture comme une transmission, un passage de relais entre le passé, le présent, et l’interrogation d’un futur incertain... »

 

Extrait du texte de présentation de l'exposition « Outremer »

(Centre d'Art de l'Archipel, Fouesnant)