MAÎTRESSE VITRE DE L'ÉGLISE SAINT TRÉMEUR

CARHAIX (Centre Finistère 29) 

Cliquer sur l'image pour voir le diaporama
L'église

 

Située dans Carhaix, la collégiale Saint-Trémeur est établie vers 1371 en place d’un prieuré fondé au XIIe siècle par les bénédictins de Redon. L’édifice a souffert lors des événements historiques qui ont marqué la ville. En 1882, une nouvelle église est bâtie par l’architecte Le Guerranic. De l’ancien bâtiment, seul subsiste le clocher porche qui porte deux dates : 1529 en bas et 1535 en haut (classé aux Monuments historiques en 1921). Pour la partie plus récente de 1882, l’architecte diocésain Le Guerranic, originaire de Saint-Brieuc, a choisi un style néogothique.Le chœur de l’édifice se termine par un chevet plat ouvert par une grande baie ajourée culminant à une quinzaine de mètres. 

 

Voir le site de la Fondation du Patrimoine

 

Site de l'atelier du Maître-verrier Charles Robert

 

 

Projet 
 
... Trois orientations ont guidés mes pas dans le chemin difficile de la mise en espace de la composition : La verticalité (l’infini, le ciel), l’horizontalité (la profondeur, la ligne d’horizon, la finitude), la courbe (le mouvement, la féminité)... Malgré la symétrie géométrique de l’architecture du remplage de la baie, j’ai intentionnellement décentré le graphisme pour faire courir les lignes du dessin à travers le cloisonnement de la pierre, accentuant ainsi l’effet voulu d’impression dynamique d’élévation ...  
 
 
Peindre la lumière
 
Le travail de l'artiste
Réalisation
 
Le vitrail est aujourd’hui en place, après 18 mois de travail intense et passionnant. En le voyant dans son écrin de pierre, je confirme ma conviction première selon laquelle, malgré mon attachement à la peinture figurative et réaliste dont je suis un fervent adepte, la « non figuration » permet de révéler ce qu’on ne voit pas. Les formes, les rythmes graphiques, le chromatisme, nous renvoient toujours à une réalité rêvée, inventée.

 

 

 

 

Le travail du Maître verrier

Inauguration 

9 et 10 novembre 2013 

 

Joyau lumineux, explosion intense de couleurs, l'immense maîtresse-vitre de l'autel de l'église Saint-Trémeur a été inaugurée hier matin. Le quintette à cordes de l'Orchestre de Bretagne a ponctué l'événement en interprétant Mozart, Haydn ou encore Brahms.

 

L'église avait quasiment fait le plein, l'auditoire étant curieux de découvrir le nouveau vitrail avant d'assister au concert donné par le quintette à cordes de l'Orchestre de Bretagne. Auparavant, comme de coutume, il fut nécessaire de procéder à quelques explications concernant l'histoire de ce projet de remplacement de la maîtresse vitre de l'autel. Un projet conséquent qui suit celui de l'orgue.

Article Ouest-France 

Ombre et lumière